Concevoir une vitrine de magasin – partie 1

faire-une-vitrine-de-magasin-xl-soft.jpg

 

Les vitrines de votre boutique véhiculent l’image de votre marque. Leur objectif ultime : faire rentrer les passants en magasin et … vendre.

Comment ? En suscitant l’émotion du passant. Pas toujours facile à réaliser en pratique. En adoptant une bonne méthodologie, un commerçant peut fidéliser ses clients et en recruter des nouveaux, grâce à ses vitrines. Nous commençons donc la série « Concevoir une vitrine de magasin ».

 

Pourquoi est-il important de soigner sa vitrine ?

 

Tout simplement parce que c’est elle qui va décider les passants à rentrer ou non, dans votre magasin. C’est votre premier vecteur de communication.
C’est déjà une raison suffisante pour y consacrer du temps et des moyens. Mais ce n’est pas la seule, car votre vitrine vous permet également de :

  • communiquer sur une offre commerciale, une nouveauté, une opération de partenariat…
  • développer les ventes d’un produit particulier, d’un service ou d’une famille de produits qui a besoin d’un coup de pouce
  • nourrir l’image de votre point de vente.

 

Quelques secondes pour convaincre

Chaque passant a quelques secondes pour décider d’entrer dans votre magasin ou de continuer sa route. Pour lui donner envie de pousser la porte, développer une idée de présentation est la meilleure façon d’arriver à ses fins.

 

Nous avons évoqué les atouts. Vous comprendrez aisément qu’elle peut également vous desservir en véhiculant une mauvaise image de votre marque, de vos produits… Elle est donc à considérer pleinement comme une tâche récurrente du planning, au même titre que le réassort des étalages. Vous aurez tout à y gagner.

 

Quel thème choisir dans mes vitrines ?

 

La vitrine répond à un objectif commercial. Il s’agit de raconter une histoire qui va interpeller pour séduire le passant.

Selon la saison, le cœur d’activité, l’évènement du moment, et bien sûr l’assortiment du moment, on déterminera le message approprié.
En dehors des thèmes commerciaux récurrents, l’analyse des ventes de la boutique permet de trouver des clés pour communiquer en vitrine.

 

Établir un plan de vitrines à l’année

Le principe de base est de planifier 2 changements de vitrines par mois, quel que soit le nombre de vitrines, pour favoriser l’objectif de conversion : VENDRE.

Le nombre de nouvelles vitrines peut être encore plus important en fonction de votre secteur d’activité.

Il y a des thèmes commerciaux récurrents comme Pâques, Noël ou la rentrée. Mais ce n’est qu’un début.  Il est important de prendre du temps pour planifier mois par mois les thèmes. Cela représente environ 24 thèmes.

Nous vous renvoyons à notre billet sur les Temps Forts du Commerce – volet 1 qui vous aidera à compléter votre calendrier de vitrines. (Le volet 2 arrivera début Mars d’ailleurs.)

Une bonne recette consistera à rythmer et équilibrer les rotations de vitrines en fonction des rendez-vous incontournables de votre secteur d’activité mais également des analyses de vente : détecter les produits à faible taux de sortie, classer les produits par taux d’écoulement, etc.,  pour booster les catégories de produits en difficulté.

 

Pourquoi changer si souvent mes vitrines ?

Les passants ont l’habitude de faire le même chemin et votre boutique se trouve sur leur parcours. Utilisez cela à votre avantage en aménageant souvent vos vitrines.

En changeant régulièrement la composition de votre vitrine, vous donnerez une image de dynamisme à votre commerce. Une vitrine qui bouge provoque la surprise et suscite l’intérêt à entrer dans le magasin. Le passant se dit « Tiens ! Ils ont changé la vitrine. Il doit y avoir des nouveautés ! »

 

 

Le lien commercial de la vitrine de magasin

 

Vous construisez votre vitrine autour d’un thème. Ce principe est acquis.

En toute logique, vous avez réalisé votre planning de rotations de vitrine à l’avance. Vous avez donc fait le nécessaire pour avoir suffisamment de produits à la vente autour de ce thème. Jusque-là tout va bien ! Le passant rentre grâce à votre théâtralisation. Bravo ! Vous avez atteint votre objectif.

Les produits que vous avez mis en valeur dans la vitrine doivent se retrouver facilement à l’entrée de votre magasin. On appelle cela le fil rouge dans le jargon ! Ce n’est que du bon sens en réalité. Prolonger votre thème à l’intérieur afin de conserver une cohérence visuelle. Jouez avec l’espace et la décoration pour garder le même effet que celui produit par vos vitrines.

 

Rendre le produit disponible et facile d’accès quand le client est prêt à l’acheter.

 

Ne vous est-il jamais arrivé de rentrer en magasin pour acheter le produit qui vous a séduit dans la vitrine et de ne pas le trouver ? Ou de s’apercevoir qu’il n’est plus disponible à la vente?

C’est très frustrant. Le passant ne comprend pas. On lui propose un produit qui est en réalité indisponible à la vente.

A moins d’être dans un positionnement haut de gamme, ceci est à éviter pour 2 raisons. Cela nuit à votre image. Cela frustre le passant.

Vous perdez alors des ventes et peut-être même certains clients mécontents.

 

 

Comment articuler ma vitrine ?

 

L’endroit où se trouve votre boutique va déterminer la façon dont vous allez préparer vos vitrines.

Si votre magasin se trouve en ville, en bordure de route, il faudra viser les automobilistes et organiser votre vitrine pour qu’elle soit visible de loin. Un conseil : traversez la route et placez en face de votre vitrine pour apprécier – au niveau visuel – le placement des éléments de la vitrine (décor + produits). Il faudra surement prévoir un groupe de produits assez conséquent ou privilégier l’éclairage pour capter l’attention.

Si votre magasin est en zone piétonne, il est important de travailler les vitrines au niveau du champ de vision. Les articles phares devront être positionnés à cette hauteur.

En plus des nombreuses distractions de la rue, le piéton se déplace rapidement en regardant vers le bas, smartphone en main.

 

Un aménagement de vitrine, au-dessous de 1,80 m et au-dessus de 1,55 m, devient plus efficace pour happer l’intérêt d’un adulte piéton.

 

concevoir-une-vitrine-de-magasin-xl-soft

 Crédit photo @ Pinterest

 

Les pièges classiques à éviter

 

• Exposer trop de produits disparates

L’idée, c’est d’inciter le passant à entrer en magasin pour voir le reste de vos produits. Toutes les gammes de produit ne peuvent pas être au même moment en vitrine

• Mettre trop de couleurs

Trop de couleurs rendront votre présentation illisible. Optez plutôt pour 2 couleurs principales et 1 accent de couleur

• Sortir du thème

Si vous avez choisi de mettre un thème en avant, il doit y avoir de la quantité à vendre au sein du thème et donc normalement aucun besoin de s’égarer

• Une vitrine sale ou peu soignée

Prévoyez un nettoyage complet à chaque changement de thème. Rappelez-vous. Votre image est en jeu. Prévoyez du temps pour les finitions de vitrines. Elles vous distingueront de vos concurrents.

 

 

Voici un tour d’horizon de la vitrine. Souvent délaissée, elle mérite qu’on  lui restitue une place importante. Dans un prochain volet on parlera des aspects techniques de la réalisation d’une vitrine.

Vous avez hâte ! Je n’en doute pas.

Voici quelques idées de vitrines glanées sur Pinterest. N’oubliez-pas de nous suivre sur le réseau. Vous trouverez des idées d’aménagement de magasin par secteur d’activité.

Bonne visite !
Idées-vitrines-xl-soft
Crédit photo @Pinterest


Ceci pourrait vous intéresser.

8 commentaires sur “Concevoir une vitrine de magasin – partie 1

  1. Il est effectivement primordial de bien décorer et agencer sa vitrine pour dynamiser ses ventes. Surtout lors des périodes de fêtes.
    Le choix du vitrage est également important, renseignez-vous 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *